La charia fait son retour en Ontario.

TAREK FATAH en français

Deux musulmans — un activiste devenu vendeur d’hypothèques islamiques et un religieux islamique qui a vendu son sceau d’approbation islamique sur de telles hypothèques – ont été acquittés vendredi d’une douzaine d’accusations criminelles par une juge de la Cour supérieure de l’Ontario qui a validé certains aspects de la charia pour rendre sa décision. La juge Jane Ferguson a décrit le procès comme un « énorme apprentissage de la finance islamique ».

La charia au Canada?

Mais qu’est-il arrivé à la déclaration du premier ministre de l’Ontario, Dalton McGuinty, le 11 septembre 2005, selon laquelle « il n’y aura pas de charia en Ontario »?

Ce n’était pas seulement l’Ontario qui se déclarait contre. Plus tôt cette année-là, le 26 mai 2005, l’Assemblée nationale du Québec a voté à l’unanimité en faveur d’une « motion contre l’utilisation de la charia dans le système judiciaire ».

S’exprimant en faveur de la motion, Fatima Houda-Pepin, alors députée libérale…

Voir l’article original 622 mots de plus

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s