La voracité géopolitique des USA

information nationaliste

La voracité géopolitique des USA.jpeg

L’opinion publique croit volontiers que les États-Unis d’Amérique sont entrés dans une période d’hégémonie planétaire au cours du XXe siècle en suivant les orientations de l’école anglo-saxonne de géopolitique. Or la rapacité de ce pays à s’emparer de territoires n’est pas un accident ou une mauvaise manie prise après deux conflits gigantesques. Cette inclination à la prédation mondiale, stimulée par la « Destinée Manifeste » (1845), le mythe puritain néo-biblique d’établir une Jérusalem terrestre et la haine profonde du vieux monde européen, date des origines mêmes de l’entité yankee.

Les causes de la Guerre d’Indépendance américaine (1775-1783) sont variées. Outre le souhait des treize colonies d’Amérique du Nord d’être représentées au Parlement à Londres et le mécontentement des colons de payer de nouvelles taxes sur les journaux, les documents officiels, les almanachs, le thé, le verre, l’huile, le plomb, le papier, etc., la révolte des Insurgents s’explique aussi par le…

Voir l’article original 1 212 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s